Portrait

Josy Taramarcaz

Chemin du Pertuis-du-Sault 1 – CH – 2000 Neuchâtel
Tél ++41 (0)79 347 47 69
www.josy-photo.ch

Né en 1954 à Fully en Valais, je vis actuellement à Neuchâtel.

Autodidacte, j’ai commencé la photographie à la naissance de mes enfants. 

D’abord de nombreux portraits, puis photographie centrée pendant de nombreuses années sur la nature, les paysages et la botanique. Contrastes et nuance, clairs-obscurs et dégradés se dessinent sur les clichés.

Baigné dans le milieu agricole, j’ai traité champs et cultures de manière graphique pendant quelques années (« Echantillons de cultures » et « Vignes des fées« ).

Depuis de nombreuses années, mes observations et ma photographie se sont plus centrées sur des éléments de la nature ou façonnés par l’homme.

Je n’ai pas de sujet de prédilection. Je me laisse porter au gré des rencontres, d’objets souvent, mais aussi de paysages, d’architecture…

La photographie ne peut pas être abstraite. Disons que je fais de la photographie non figurative. En isolant les éléments de leur contexte, ils suscitent d’autres impressions » Ainsi, les images sont plus proches de la peinture abstraite que de la photographie figurative et déclenchent une autre vision des objets qui deviennent la base de nouveaux récits… 

Mon travail photographique avec les objets, que je prends de manière assez rapprochée, permet de voir le monde autrement. Mes images racontent d’autres histoires. Pour les présenter, je les « abstrait » de leur environnement avec mon objectif, sans autres trucs ou astuces. Quelques exemples :

  • Les figures inconscientes et passagères dessinées par la rouille qui métamorphose patiemment l’acier.
  • Les objets révèlent parfois des « Paysages imaginaires« . Ces paysages sont bien réels mais souvent dissimulés dans la grandeur de ce qui nous entoure.
  • La lumière griffonne des lignes allègres ou sérieuses, influencée par les objets qu’elle croise de sa caresse. Elle colore tout de son pinceau magique.
  • En détaillant le panier à légumes, les végétaux dévoilent leur architecture. Une nouvelle approche du monde végétal présentant leur force et leur sensualité. Les formes de bases qui composent les fruits et légumes qui se dévoilent à nos yeux en préparant la cuisine, en coupant fruits et légumes. Les dessins intérieurs qu’ils suggèrent me rappellent à « la métamorphose des plantes » de Goethe.
  • Des fragments (brins, portions, échantillons, morceaux) de ville avec ses toits, ses coins, ses gens, ses activités et ses réalisations.
  • Les gargouilles m’ont toujours intéressé et l’idée d’un travail sur celle de la Collégiale de Neuchâtel me trottait dans la tête. La mise en échafaudage du bâtiment pour réfection a permis de mettre ce projet en œuvre avec un ami artiste. Nous n’avions pas peur de prendre de la hauteur et cela a donné des clichés…
  • Les chantiers offrent une foule de figures temporaires. Ces figures qui seront ensuite enfouies dans le bâtiment invitent souvent à l’imaginaire. C’est mon dernier travail, dont une partie des images sont à la page Contrevents.

Techniques :

  • Photo numérique depuis 8 ans (avant négatif argentique). Développement avec Ligtroom
  • Photo rapprochée et macrophotographie pour une grande part des objets.
    Objectifs 20 à 100 pour les paysages ou panoramas.
  • Travail en extérieur ou en studio, selon les sujets étudiés.

 

Expositions précédentes